Portail Guadeloupe Numérique

Réseaux sociaux
   

You are here

Glossaire

 

Concerne l'imagerie de synthèse, est une méthode de représentation de données tri-dimensionnelles pour laquelle chaque image composant l'animation est rendue dans l'instant qui précède son affichage.

Abréviation de Application Programming Interface. Il s'agit d'une interface de programmation, un ensemble normalisé de classes, de méthodes ou de fonctions, dans le but de consolider un logiciel, un système. On parle de bibliothèque logicielle.
AutoCAD est un logiciel de dessin animé par ordinateur (DAO). C'est un logiciel de dessin technique pluridisciplinaire : industrie, système d'information géographique, cartographique et topographique, électronique, électrotechnique (schémas de câblage), architecture et urbanisme, mécanique.
On parle de "zone AMII" pour désigner les communes au sein desquelles un ou plusieurs opérateur(s) privé(s) a(ont) déclaré une intention de déploiement d’un réseau en fibre optique. Ces projets ont été identifiés dans le cadre d’un Appel à Manifestations d’Intentions d’Investissement (AMII) lancé par l’Etat en 2010. En Guadeloupe, la zone AMII est constituée de Basse-Terre et de Pointe-à-Pitre. Une collectivité développant un réseau d’initiative publique ne peut intervenir sur cette zone.

Un bot informatique, contraction (par aphérèse) de « robot », est un agent logiciel automatique ou semi-automatique qui interagit avec des serveurs informatiques comme un programme client utilisé par un humain.

Abréviation de Content Management System. Il s'agit d'un système de gestion de contenu, une famille de logiciels destinée à la conception et à la mise à jour dynamique de sites web ou d'applications multimédia.

Abréviation de fibre optique. C’est la technologie utilisée dans le cadre des réseaux très haut débit. Il s’agit d’une fibre de verre au sein de laquelle l’information est transportée sous forme de lumière. D’abord utilisée pour les liaisons longue distance, la fibre se déploie progressivement dans les niveaux inférieurs (au plus près de l’utilisateur), permettant ainsi d’accroître les débits accompagnant la montée en puissance des usages de l’internet.
Abréviation de "fiber to the home", c’est-à-dire fibre jusqu’à la maison. Cette expression fait référence à une architecture de réseau déployant de la fibre optique sur la totalité de celui-ci jusqu’aux maisons. Ce type d’architecture permet d’atteindre des débits Internet de 100 Mb/s et plus.
Abréviation de "fiber to the node", c’est-à-dire fibre jusqu’au nœud (de distribution). C’est une architecture de réseau qui déploie de la fibre optique sur une partie de celui-ci. On a recours à ce type d’architecture pour augmenter la performance du réseau ADSL (on parle souvent de "montée en débit sur cuivre" ou "montée en débit du réseau ADSL") ; cette intervention peut constituer une étape avant le déploiement d’un réseau FttH et permettre d’échelonner les investissements. Ce type d’architecture permet d’atteindre des débits de 20 à 50 Mb/s.
Abréviation de "fiber to the office", c’est-à-dire fibre jusqu’au bureau. C’est une architecture de réseau déployée pour raccorder les sites d’entreprises et d’établissements publics. Celle-ci est totalement distincte des liens optiques FttH, ce sont des câbles optiques dédiés permettant aux opérateurs de proposer à leurs clients une offre de services différenciés.

Abréviation de "haut débit". Cette notion fait référence à un niveau de débit Internet qui permet selon son importance d’accéder à des services numériques plus ou moins évolués. Cette définition est entachée d’une certaine relativité car elle évolue dans le temps et l’espace au gré de l’évolution des technologies et des pays. A ce jour en France, une traduction quantitative des performances exigibles pour qu’une liaison soit qualifiée de haut-débit correspond à un débit descendant compris entre 512 kb/s et30 Mb/s.
abréviation de JavaScript Object Notation. Format de données textuelles dérivé de la notation des objets du langage informatique JavaScript.
Place de marché en français. Plateforme logicielle dont l’objectif est de mettre en relation des vendeurs et des acheteurs, particuliers ou professionnels.

abréviation de« nœud de raccordement des abonnés ».C’est l’un des éléments constitutifs du réseau ADSL. Le réseau téléphonique est constitué d’une multitude de lignes téléphoniques qui convergent vers des sous-répartiteurs (SR), eux-mêmes reliés à des répartiteurs (NRA), armoires contenant les équipements nécessaires au fonctionnement des lignes.

Abréviation de« point de raccordement mutualisé ». C’est le nom d’une offre d’Orange, homologuée par l’ARCEP, proposée aux collectivités et opérateurs télécoms pour procéder à la montée en débit du réseau ADSL (cf. FttN). Dans cette offre, Orange définit les modalités d’intervention sur son réseau. Ainsi, il est procédé à des travaux pour déployer de la fibre optique entre le NRA et le sous-répartiteur (cf. définition ci-dessous) et à l’installation d’équipements mutualisés.
Abréviation de REpresentational State Transfer. Type d'API. C'est un style d'architecture pour les systèmes hypermédia distribués, créé par Roy Fielding, en 2000. L'architecture REST doit respecter certaines contraintes : responsabilités séparées entre le client et le serveur, chaque requête d'un client vers un serveur doit contenir toute l'information nécessaire pour permettre au serveur de comprendre le requête sans état (contexte), mise en cache, interface uniforme, système hiérarchisé par couche.
SketchUp ou plutôt, Trimble SketchUp, est un logiciel de modélisation 3D, d'animation et de cartographie orienté vers l'architecture.

abréviation de "sous-répartiteur". Il s’agit de l’échelon inférieur du réseau ADSL évoqué ci-dessus (cf. NRA et PRM). C’est à son niveau que sont réalisés les travaux de génie civil pour déployer la fibre optique et que sont installés les équipements mutualisés dans l’offre PRM. En Guadeloupe, il est prévu une phase expérimentale de montée en débit en zone rurale sur 10 sous-répartiteurs, puis ensuite une phase de plus large envergure sur 72 SR.

abréviation de "très haut débit". Cette notion fait référence à un niveau de débit Internet qui permet selon son importance d’accéder à des services numériques plus ou moins évolués. Cette définition est entachée d’une certaine relativité car elle évolue dans le temps et l’espace au gré de l’évolution des technologies et des pays. A ce jour, une traduction quantitative des performances exigibles pour qu’une liaison soit qualifiée de haut-débit correspond à un débit descendant supérieur à 50 Mb/s.