Entreprendre En Lycée, un concours riche en projets et en enseignements

Des 18 mini-entreprises participant cette année à Entreprendre En Lycée (EEL), concours basé sur un apprentissage entreprenarial de septembre à juin, seul trois relevaient de l’économie numérique. Néanmoins, deux d’entre elles, Smart Freeze et Ref’Art, ont retenu l’attention du jury, remportant respectivement les Prix Innovation et du meilleur stand.

 

Dans le cadre de l’EEL, des élèves de différents établissements forment des équipes avec un objectif : transformer leur idée en une mini-entreprise réussie, durant leur année scolaire. Formés par des professionnels, coachés, bien encadrés, les participants de la 12e édition ont acquis compétences et expériences, à vitesse grand V. Certains se sont vus décerner des prix  lors d’une grande cérémonie, le 10 juin dernier (voir encadré).

 

Smart Freeze, une app pratique et utile

Parmi les récompensés, les six membres de Smart Freeze, élèves en terminale au Lycée Charles Coeffin à Baie-Mahault. Leur concept : une application gratuite permettant à tout un chacun de gérer son stock alimentaire et d’ainsi limiter le gaspillage.

« Le but de cette application est aussi de faire le lien entre consommateurs et producteurs locaux », souligne Elisabeth Pavec, professeur de mathématiques, qui faisait partie des encadrants de cette équipe.

Pour concrétiser leur idée, élèves et encadrants n’ont pas ménagé leurs efforts. « C’était passionnant mais très dense, car les étapes se sont succédées sans répit », assure le professeur. Cet investissement a si bien porté ses fruits que l’équipe entend continuer ce projet, même si ses membres, ayant toutes obtenu leur baccalauréat, vont désormais suivre des cursus différents.

«  Elles ont été très encouragées à poursuivre, car elles ont eu une bonne idée pour un marché porteur. Elles ont déjà pris des contacts avec des entreprises », assure Elisabeth Pavec.

 

Ref’Art, un site complet sur l’art

Autre équipe distinguée : celle de Ref’Art, composée de 8 élèves de 1ère année Bac pro communication visuelle plurimédia de la Section d’Enseignement Professionnel Bouillante, rattachée au Lycée de Pointe-Noire. Leur idée : un site internet portant sur l’actualité artistique en Guadeloupe, avec des reportages sur l’art et ses métiers, des informations sur les formations proposées en la matière. 

Morgane Jegou, professeur d'arts appliqués et l’une de leur encadrantes, raconte : « Avec Christine Mojica, professeur d’histoire qui encadrait aussi l’équipe, nous voulions une mini-entreprise dont le cœur d’activité collerait avec le futur métier des élèves. Nous avons échangé avec eux, étudié les besoins, manques et nous sommes tous tombés d’accord sur le concept de Ref’Art, la référence de l’art en Guadeloupe ». Pour financer leur projet, ils ont vendu des objets (mugs, cartes postales, etc.) sur lesquels étaient imprimées des illustrations des élèves et d’artistes locaux.

« Cela a été une formidable aventure humaine, mais très prenante. Elle a demandé beaucoup de travail, de sacrifices. Pour penser un tel projet de A à Z, il a fallu être efficace en termes de marketing, stratégie, comptabilité, etc. », affirme Morgane Jegou. Et d’ajouter : « Nos élèves ont redécouvert le mot challenge et nous, en tant qu’encadrants, le mot fierté ».

Comme celle de Smart Freeze, l’équipe de Ref’Art entend poursuivre son projet, et même l’amplifier à partir de la rentrée. « Ce projet deviendra celui de la SEP de Bouillante, il entrera dans la progression annuelle des élèves, contribuera à financer notre projet pédagogique qui nous amènera à New-York l’an prochain. » 

 

Le palmarès de la 12e édition d’EEL

  • 1er prix : Eco Ingénierie Service
  • 2e prix : Kreakann Innovation
  • 3e prix : Blue West Indies
  • Prix coup de cœur du jury : Design Metal
  • Prix Innovation : Smart Freeze
  • Prix du meilleur stand : Ref’Art
  • Prix du Public : Eco Ingenierie Service
  • Prix de l’établissement : Charles Coeffin. 

 

Crédits photo : Entreprendre en lycée, DR.